Les 3 petits Picon

Picon fête ses 175 ans ! Et à cette occasion, 3 bouteilles exclusives en série limitée ont été redessinées l’acteur et écrivain Lorant Deutsch…

Un  style « bobo-rétro-vintage » qui lie l’imaginaire d’un patrimoine français, toujours présent à l’esprit des consommateurs, à la célèbre marque Picon qu’on ne présente plus.

Lorent Deutsch les personnifie en  les habillant de vêtements d’un temps passé mais combien à la mode aujourd’hui. Il démontre ainsi que Picon n’est pas seulement une marque d’alcool : c’est un réel héritage de notre patrimoine culturel.

Retrouvez-les en grande distribution !

En + :

 Picon propose de créer sa propre bouteille en 3D, le gagnant aura le plaisir de voir sa bouteille réalisée !! Rendez-vous vite sur leur page Facebook.

Publicités

2 réflexions sur “Les 3 petits Picon

  1. Spot on with this write-up, I actually assume this web site wants much more consideration. I’ll probably be once more to read rather more, thanks for that info.
    Youre so cool! I dont suppose Ive read something like this before. So good to find somebody with some original thoughts on this subject. realy thanks for beginning this up. this website is one thing that’s wanted on the web, somebody with a little originality. helpful job for bringing one thing new to the internet!
    I’d need to verify with you here. Which isn’t one thing I often do! I get pleasure from studying a post that can make people think. Additionally, thanks for permitting me to remark!

  2. Vibrillonnant personnage de la scène culturelle et médiatique, le comédien Lorant Deutsch est aussi un passionné de l’histoire et du patrimoine de l’Hexagone, et en particulier de la mémoire parisienne. Pas étonnant que, pour célébrer ses 175 ans, l’emblématique marque Picon lui ait demandé de redessiner 3 de ses bouteilles. Les odeurs d’orange amère de ce breuvage alcoolisé -né en 1867 dans l’Algérie coloniale et composé d’écorces d’oranges, de quinquina et de gentiane- sont indissociablement liées au Picon-bière que le père du jeune Lorant buvait au café du village après leurs séances dominicales de pêche. « Le pastis, c’est pour le poisson, (disait son père qui attirait les poissons avec des appâts à base de farine et de pastis !) et Picon, pas pour les petits garçons ». Dans un style bobo-rétro-vintage, Lorant Deutsch a dessiné trois personnages sur les thèmes « Salopette de l’ouvrier », « Nappe rouge et blanche » et « Garçon de café », en hommage au « côté rustique de cette France un peu pastorale, immémoriale ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s